Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2015 7 01 /03 /mars /2015 21:48

Des citoyens dans la semoule.

Les français n’évoluent guère dans la perception de leur avenir, ils restent globalement pessimiste et ne font pas confiance dans ce qui est l’essence de la démocratie, les partis politique et les syndicats. A coté de cela ils se disent démocrate mais considèrent que les décisions devraient être prise par des spécialistes qui feraient mieux que les gouvernants, c’est dire à quel point ils sont ignorants du fonctionnement de leur pays. Ils ignorent que les grandes écoles forment des spécialistes de la gestion de l’état, et qu’en permanence suivant les situations à affronter il est fait appel à des cabinets spécialistes ou mis en place des commissions pour prendre l’avis de spécialistes.

Nous avons là une de ces fameuses contradictions qui ressortent toujours dans des études d’opinions. Et je me suis penché sur celle de la vague 6 du cevipof.

A la question, avoir un système démocratique, les français sont d’accord à 91%.

Mais 56% veulent que ce soient des experts et non un gouvernement qui décident ce qui leur semble le meilleur pour le pays. C’est à dire des gens qui ne sont pas élus, comme la commission de Bruxelles par exemple, ou la BCE

Ils sont également 56% à vouloir que ce soient des chefs d’entreprises et non un gouvernement qui décident ce qui leur semble le meilleur pour le pays. C’est beau tout de même de se dire démocratique et de vouloir une organisation totalitaire au gouvernement. Car il me semble que quand je travaillais seul le patron avait autorité sur tout, et licencié le cas échéant. Ce serait vraiment drôle que le gouvernement licencie des citoyens qui lui seraient hostile, même sous la révolution ils n’avaient pas trouvé ça. Imaginer, ont leur retire la nationalité pour cause de licenciement politique.

En voilà une d’idée pour changer la France.

Mais ce n’est pas tout 51% des citoyens pensent qu’il faut avoir au gouvernement un homme politique qui n’a pas à se préoccuper du parlement ni des élections 51%, qui dit mieux.

En seulement 4 questions nous avons un aperçu sidérant de ce que pensent une majorité des citoyens. Pourtant s’ils plébiscitent « un patron » au gouvernement quand ces mêmes citoyens travaillent dans une entreprise totalitaire les citoyens ne leur font pas confiance, à 52% pour les grandes entreprises privés, à 66% pour les entreprises publiques, et à 71% pour les banques. Pourtant ces gens là sont des experts, il suffit de regarder les taux de profits réalisés pour s’en rendre compte ou plus simplement les réalisations en tout genre, malgré des aléas difficiles de mettre en cause leurs compétences professionnelles.

Comment interpréter cela, comme cela c’est toujours déroulé, les citoyens ont le pouvoir mais n’ont aucune compétence pour s’en servir, alors ils le confient par les élections à des citoyens en qui ils le reconnaissent, qu’ils estiment en avoir, cela depuis Napoléon III. Seulement 3% des élus parlementaires viennent des employés et ouvriers qui représentent plus de la moitié de la population.

Cerise sur le gâteau 84% des français pensent que les décisions importantes devraient être prises lors d’un référendum. Nous avons donc des citoyens qui nous disent majoritairement qu’il faut que ce soient des spécialistes qui prennent des décisions à leur place, mais voudraient qu’elles émanent d’eux à 84%. Comment traduire cela, nous voulons décider, mais comme nous n’y entendons rien, il faut que des experts nous disent quels choix nous devons faire.

Cela est surprenant, non ! 14% ont confiance dans les partis politiques, 29% dans les syndicats. C'est-à-dire que les lieux où s’exercent la démocratie les citoyens n’y font pas confiances et qui, pour les partis politiques s’entend, ont été investis par des spécialistes, des experts, des gens qualifiés sortis des grandes écoles et des chefs d’entreprises, ça devraient leur plaire, c’est ce qu’ils souhaitent. Pire au parlement il y a seulement 2 employés et 1 ouvrier, mais 93 représentants d’entreprises du secteur privé, sans compter toutes les compétences du monde civil qui y son représenté. Il suffit de consulter la liste des députés par catégories sociaux professionnelles. Ainsi, au parlement à l’exception des trois ouvriers, ils n’ont que des experts et des spécialistes, et ils ne leur font pas confiance, puisqu’ils souhaitent que ce soient des experts ou des chefs d’entreprises qui dirigent le gouvernement. Comment interpréter cela si ce n’est la recherche de l’homme miraculeux, celui qui viendrait nous moucher, nous torcher, nous réconforter, nous guider, un père quoi. Celui qui nous éviterait l’angoisse de l’incertitude, l’angoisse de devoir entreprend, d’avoir à penser, réfléchir, choisir, se tromper, un Dieu athées en quelque sorte. Ça aussi ce serait un changement avoir un dieu Athée. Celui qui nous trouverait un emploi bien rémunéré sans que l’on ait à se battre pour réclamer son du, puisqu’ils ne veulent pas des syndicats non plus. S’ils nous disaient, nous voudrions que la France ce soit géré comme une entreprise ce serait plus clair. Mais pas comme une grande, car ils n’en veulent pas non plus, une où l’on comprenne ce qui si passe, 84% plébiscite les PME, là ils sont sûr de ne pas être gêné par les syndicats, et cela correspondrait à la réalité que nous vivons, je ne vais pas rappeler les déclarations de Fillon. Et pour emballer le tout, ils n’ont pas confiance dans les médias à 70%, et heureusement, qu’en serait-il si c’était l’inverse.

Alors, la question que l’on peut se poser, c'est où ils se forgent leurs idées politiques, car ils attendent de l’école quelle donne avant tout le sens de la discipline et de l’effort à 64%, et 35% sont favorables à ce que l’école forme à l’esprit éveillé et critique. Il nous faut tout de même reconnaitre la logique des réponses, l’on ne peut vouloir pour gérer le gouvernement par des experts et des chefs d’entreprises et puis vouloir que l’on enseigne le discernement et la capacité d’analyse.

Avec une telle conception de l’entendement nous comprenons pourquoi en 2009 49% des français pensaient qu’il y avait trop d’immigré et en 2015 nous sommes passés à 69%, sans que la politique d’immigration ait changé sous les différents gouvernements. Je veux bien croire qu’ils n’aient pas confiance dans les médias, mais je doute que 69% des français se rendent dans les meetings du FN qui soutient la problématique de l’augmentation de l’immigration, quand 55% pensent que Marine Lepen inquiète.

Mais ce n’est pas tout de 2009 à 2015 les citoyens se sont passés de 32% à 50% favorable à la peine de mort, alors qu’en 15ans les homicides ont presque diminué de moitié. Entre 2000 et 2009, le nombre des homicides a chuté de plus de 35%, passant de 1051 à 675 en 2010, et à 682 en en 2013.

Sur ces sujets l’on se croirait entendre la météo moderne où l’on nous annonce la température réelle, et puis celle du ressenti. Sur ces sujets il y a de quoi se demander si les citoyens ne se complaisent pas dans la peur, dans la victimisation tellement le décalage est énorme sur 5 ans. Nous l’avons encore vu avec l’affaire Charlie sans rien faire un gouvernement prend 20 points de boni, les citoyens fonctionnent vraiment au ressenti.

De 2009 à 2015 les citoyens se sont encore plus fermés au monde passant de 30% à 50%, et ils privilégient tout ce qui est perceptible pour eux, ce qui est dans leur champ de compréhension, le local, le maire 67%, le conseil général 54%, la région 52% faut-il peut être y voir là le résultat des moyens de communication der tous les journaux d’informations qu’émettent régulièrement ces instances, alors que par exemple aux dernières élections régionales en 2010 il y a eu 53% d’abstention. Ce qui parait paradoxal quand à 85% des citoyens disent que les hommes politiques ne prennent pas en compte leur avis.

61% pensent que la démocratie ne fonctionne pas bien, tandis que 59% disent s’intéresser à la politique et ils sont aussi 59% à ne faire confiance ni a la droite ni a la gauche, mais quand il leur est demandé leur opinion au sujet d’une union politique nationale, ils répondent à 83% qu’il faudrait que les responsables politiques de camps opposés parviennent à s’entendre pour trouver des solutions aux problèmes du pays.

J’ai trouvais là le clou, la démonstration évidente d’une absence totale de conscience politique des citoyens, ce n’est pas possible autrement. Voilà 30 ans qu’ils élisent alternativement l’UMP et le PS, qui tout deux échouent lamentablement en menant des politiques sociales démocrates encadrées par les critères de convergences et les marchés financiers, de plus tous deux ont fait du « sécuritarisme » leur marché électoral, et les citoyens pensent que les solutions qui n’ont pas fonctionné durant toutes ces années, du seul fait de la magie unioniste, fonctionneraient mieux dans une union nationale. Nous sommes là en plein délire de ressenti. Ce sont les Mésopotamiens et toutes les civilisations qui les ont suivit jusqu’au développement des sciences qui croyaient à la magie et aux prophéties incantatoires de la méthode Coué.

Enfin, pour conclure cet article déprimant, quand on leur demande quel moyen est le plus sûr pour influencer les décisions prises en France, 62% répondent voter aux élections (c’est ce que ne confirme pas la progression des abstentions), manifester 35%, faire grève 19%, militer dans un parti 6%.

Il y a tout de même une bonne note quand l’on demande au français ce que leur inspire la politique, 40% de la méfiance, 25% du dégoût, 12% de l’intérêt, 11% de l’ennuie, 2% de la peur, 2% du respect, 1% de l’enthousiasme, et j’ai gardé le meilleur sondage pour la fin, 6% de l’espoir. En 2015 seulement 6% des citoyens on de l’espoir dans la politique, les autres ils préfèrent des experts, des chefs d’entreprise ou des incantations magiques. Le 20 mars 2010 j’écrivais la France enceinte d’une dictature 5 ans après je confirme.

Alors je salue le courage de tous ces hommes politiques qui croient qui vont au turbin avec si peu de reconnaissance. La politique est vraiment un sacerdoce je comprends qu’ils y en aient qui dérivent un peu pour se payer sur pièce devant si peu de reconnaissance.

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche