NON L'extrême Droite et Gauche ne sont pas des extrêmes.

Publié le 10 Décembre 2021

Les Sots ! Désolé malgré toute l'estime et le respect que j'ai pour tous les hommes, même les pires, car ils ne sont pas nés pour ce qu'ils ont pu faire d'atroces qui demeure enfoui dans notre inconscient attendant l'instant de jaillir.
Les guerres en font partie et nous les avons depuis l'antiquité sublimé, trouvant même des façons nobles, dites humaines de nous entre tuer. C'est en cela que nous avons les accords de Genève avec le concept novateur et moderne de guerre propre.

J'écris cela en avant propos pour le cas où nous penserions être des gens éminaments respectables en condamnant sévèrement les crimes et délits de droits commun. 
Tous en acceptant les horreurs de la guerre ou posséder des armes nucléaires capables d'exterminer l'humanité.
Ceci est la partie violente de notre inconscient qui est une bonne chose quand il s'agit de défendre son existence et un comportement primaire primitif quand l'on s'en sert pour soumettre ou rejeter les autres, voire les piller.

Mais toujours est il que quand pour sauver nos vies nous disposons d'armements pour les anéantir, celle de l'humanité avec dont les chasseurs cueilleurs existant qui n'ont rien demander et gênent  personne, hormis les capitalistes ou les pauvres qui voudraient exploiter leurs terres ; cela demande une profonde Réflexion que nous sommes incapables D'avoir. 

Si ce n'est d'accepter le principe de la dissuasion. Il aurait fallu expliquer ça à l'EID.

Et bien pour différencier qui sont les extrêmes nous sommes dans la même situation. 
Faute d'avoir une réflexion profonde nous acceptons de tout mettre dans le même panier, y compris Mélenchon et Marine comme s'ils se valaient. 

C'est dire la pauvreté d'une telle analyse ou le calcul malveillant de leurs adversaires qui abusent de l'ignorance d'instruction politique d'une bonne partie de la population pour le faire.

Je pourrais en dire autant de la confusion entre l'assimilation du libéralisme, doctrine favorable aux libertés, et le capitalisme dont le frère et le libéralisme économique avec son opposition au public au bien commun ou l'état.

Est-ce être extrémistes que de vouloir que les salariés reçoivent la Juste part de leur travail au lieu d'être sous rémunérés comme dans bien des pays. ?
Est-ce être extrémistes de vouloir qu'ils n'aient plus de maîtres ?

A quelle partie du conscient et de l'inconscient cela fait il appel, puisque ne plus avoir de maîtres retire les hommes de la servitude.

Cela conformément au droit de homme qui veulent émanciper les hommes par l'éducation vers l'humanisme et refuse l'asservissement.

Cela demande de retenir dans l'inconscient ce qu'il y a de meilleur en soi pour élever l'homme, le Moi vers le Surmoi, vers un progrès, vers la liberté.
Vers une organisation aussi imaginaire que la démocratie ou le libéralisme.ou autonomie économique.

Le libéralisme économique est autre chose car il doit être revu à l'orée du 21 siècle.
Je dis à l'orée du 21 siècle car ceux qui en sont restés à la richesse des nations d'Adam Smith se sont trompés. Or nous n'avons pu le comprendre qu'au 20° ieme siècle.

Ce sont donc leurs options politiques qui différencient les uns des autres suivant la partie de l'inconscient auquel ils font appel.

Soit une régression vers le Ça ostraciste, régressif, et violent, soit une élévation du moi vers le surmoi pour se dépasser à l'aide du bon Ça, de la bonne partie de l'inconscient qui offre l'altruisme en opposition à l'egoisme qui nous tire vers la régression.

Tous les partis quels qui soient, qui en appellent à une autarcie, à un replie sur soi, est une cellule qui mourra sous ses propres déchets. 
Non pas parce-que cela me fait plaisir. Mais parce que l'inverse est une constante qui se vérifie dans le monde. 
Tout ce qui ne reçoit pas quelque chose de l'extérieur meurt, même si c'est plus compliqué que ce que je l'écris.
Cette constante issue de l'observation du monde par nos méninges nous habite pour nous conduire vers une maturité toujours plus élevé du conscient vers l'imaginaire, l'utopie, le monde du lendemain. 

Pour construire une voiture nous assemblons environs 1000 pièces. Si chacune était restée ce qu'elle est nous irions toujours à pied.

L'enfant qui grandit ne peut pas rester dans le giron de ses parents. 
S'il reste accolé à ses parents et n'est pas éduqué pour affronter les angoisses et les périls de la vie il sera en régression permanente.
De ce fait il développera la violence qui est en lui pour ne pas quitter le toit qui le protège et le nourri. 
Se faisant il développera toute la violence qui l'habite pour y reste, car il n'est pas taillé, éduqué pour affronter le monde et se mélanger, cohabiter, collaborer avec les autres.


Toutes les unités sont soumises à ce dilemme, toutes les unités qui de composent d'humains.
La famille, la ville, le département, la région, la nation, le monde, car ils représentent là société à divers stade.


Comme se comporte chaque unité nous dit si elle est adulte nous nom.
Je pense que nous pouvons convenir que globalement nous ne sommes pas dans un monde d'adultes avérés.

Ainsi tous ceux qui prêvilegient le nationalisme culturel proposent une régression du pays sans libérer le peuple de l'asservissement du capitalisme. 
Pas plus que ne l'a fait De Gaulle, malgré ce que lui doit le pays, auquel le socialisme s'opposait pour cette raison.

Ce qui conduit les salariés à faire de magnifiques curriculum vite pour se vendre sur le marché de l'emploi. comme hier ils se rendaient pour se vendre place de Grève à Paris, et avant hier sur les places publiques où les maîtres examinaient leurs dents, signe de bonne santé suivant leurs états.

Pourtant cela ne nous interroge pas, quand les assurances nous demandent un état de santé avant de nous couvrir.
Imaginons que la Sécu passe au Privé.
Ça nous parle la différence ?

Est-ce que tous les hommes sont disposés à s'ouvrir à la collaboration individuelle responsable, la réponse est claire, c'est NON en France comme ailleurs dans le monde.

Ils préfèrent le giron de leurs parents que représente leurs cultures protectrices ou leurs asservissements confortables au service d'un maître.

Parce que sociologiquement ils n'ont pas eu les moyens de reçevoir l'éducation pour devenir des adultes sociopolitiques arrivés à maturité et capables d'affronter les périls et les angoisses du monde.

C'est une des raisons qui font : 
que la démocratie recule dans le monde. 
Que le nationalisme progresse.
Que le fascisme s'installe..
Que le peuple par l'état perde encore plus de pouvoir..
Qu'un retour vers l'appauvrissement redémarre.

Il n'y a donc aucune raison de mettre au rang des extrémistes Mélenchon et Marine le Pen.

Mélenchon offre l'audace et la construction d'un avenir par notre capacité imaginaire entretenue par l'éducation émancipatrice dont est capable le peuple.

Marine offre la poursuite de l'état de
l'exploitation salariale, en nous assurant du pouvoir fort et autoritaire de la mère du peuple en restant dans la maison France avec une armée et une police tout autour de nos frontières. Et nous assure qu'avec une bonne éducation moralisatrice nous nous assurerons un avenir vers le passé par une bonne régression.

Voilà deux manières de voir l'avenir.
Dans le prolongement du RN nous avons tous les partis souverainistes, plus aujourd'hui la LR.
De l'autre dans celui de Mélenchon, les Anars, le NPA, Lutte Ouvrière,; Génération Hanon.avec le RU, le PCF.

Quand au PS et les Verts, ils voudraient un capitalisme Propre et généreux. 
C'est antinomique.
Il a existé avec Futura du temps de Bush père. Il voulait une centrale thermique propre, elle a été réalisé et abandonné car les capitalistes trouvaient qu'elle n'était pas rentable.
Pourtant elle aurait fait du bien au Chinois et aux Allemands qui y sont revenus.
Ainsi va le monde.......


 

Rédigé par ddacoudre

Publié dans #critique, #ritique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article