Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 09:33


 

Avec les petites phrases lâchées lors de la convention de l’UMP pour répondre aux primaires socialistes, et celle qui circulent sur le compte de Holland ; cette campagne promet d’être des plus Odieuses que nous n’ayons jamais eu, quoi qu’en dise Lemaire délégué général au projet.

Le président revient vers ses penchants « populistes » en se choisissant les thèmes les plus aptes à semer la discorde parmi les citoyens,  fraudeurs égale voleurs.

Nous allons assister je l’espère à un flop magistral, sinon le premier qui n’a pas triché, fraudé, volé se lève.

Pour le moment il semble faire échos dans l’agglo de Montpellier qui vient de mettre en place une prime de présentéisme qui n’est pas versé à ceux qui ont des arrêts maladies. D’autres l’avaient précédé, Béziers ou l’entreprise Casino.

J’ai connu en son temps l’existence de la prime d’absentéisme qui poursuivait le même but, je me souviens l’avoir faites supprimé et incorporer dans le salaire, au motif que l’on ne peut encourager des salariés à ne pas bénéficier de soins que leur état de santé nécessite.

J’ai toujours entendu des commentaires de médecins de comptoir trouvant toujours que l’autre n’avait pas la mine d’un mourant pour arrêter le travaille.

L’on peut difficilement arrêter la rumeur de l’opinion des autres, de ceux qui sont tout, docteur politicien, juge, économiste etc.,  construit sur des approximations, sur des malentendus, bref notre lot quotidien à tous sinon il faudrait se taire.

 

Mais quant le gouvernement entretienne cela à des fins stratégiques, c’est de la désinformation.

Il faut savoir que le président ne recueille d’après l’étude du cevipof d’octobre 2011 que 22% de confiance tandis que 74% ne l’ont plus.

Voila un handicap qui ne préfigure pas des débats entre gentlemen. Je ne vois pas comment par les seuls accents Gaullien du Sarkozy nouveau il va, en défendant sa politique économique, pouvoir combler un  pareil écart sans chercher à discréditer ses adversaires.

Déjà il donne le ton en désignant ses adversaires comme des irresponsables, où des hommes n’ayant aucune compétence pour gérer le pays. Au regard de ses résultats économiques  pour les classes moyenne et pauvres, l’on ne peut dire que seule la crise en fut responsable, même s’il a hérité du passé de son prédécesseur avec lequel il voulait rompre pour cause de mollesse.

Notre président imbu de lui-même dans la première année n’avait pas de mot assez fort pour exiger de son gouvernement des résultats, le mot d’ordre était le président aux avant poste, glorifié par son gouvernement n’agissant qu’en son nom, rompant ainsi avec un usage qui faisait du premier ministre un fusible susceptible de sauter pour permettre au président de réorienter sa politique.

Sauf que nous avons eu à faire à un teigneux qui contre vent et marais a déstructuré notre société (non que ce soit interdit) pour la calquer sur son mentor Américain, en laissant croire aux français que les travers de ce pays s’arrêteraient aux rives de l’atlantique comme le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière allemande.

 La récente auto congratulation des deux présidents au G20 en témoigne encore, même s’il s’agit d’une posture.

Nous nous trouvons avec un président qui voulait rompre avec la tradition Éliséenne et qui achève son quinquennat, en expliquant que la tradition veut que le candidat sortant se représente à sa succession.

Je sais bien que les études ou les sondages ne sont pas la réalité de demain, mais il me semble que cet l’écart colossal ne soit compatible avec la candidature d’un président qui assure poursuivre dans une voie, pour laquelle 74% des citoyens ne lui font pas confiance, au prétexte qu’un quinquennat n’est pas suffisant pour mettre œuvre les réformes qui doivent nous assurer la prospérité de la France.

Il est hallucinant que les militants de l’UMP, ne tirent pas les conséquences d’une dégringolade de l’action du président que confirment les études en profondeurs sur la durée comparative d’une année sur l’autre sans changer les questions, comme celles du CVFIPOF.

Si le président maintient sa candidature suivant l’usage, nous devons nous attendre à tout, à tout en dehors des clous de la joute politique, car sur ce terrain il à perdu d’avance, même s’il n’y a qu’une minorité de français qui se prononcent dans les urnes.

 

Ce que je craint plus que les comportements odieux, c’est un coup dur construit de toute pièce ,à l’occasion d’un événement en fournissant le prétexte.

Car il ne faut pas oublier que dans les premières années toutes ses modifications législatives en matière de sécurité par exemple ont été intelligemment amenées au travers de faits divers adroitement sélectionnés pour leur teneur émotionnelle qui empotent le projet envisagé sans aucun recul ou réflexion d’une partie des citoyens.

Cette stratégie à encore été utilisé pour faire passer la réduction des prestations sociales. Un rapport de constat explicitant la réalité et l’étendu de la fraude, qui imposent une réaction de correction ou l’on appliquera une loi générale qui contraindrons tous les citoyens salariés, en l’espèce, pour supposer toucher les fraudeurs.

 

Je n’ai pas d’indicateur qui peuvent dire si cela à réussi à duper les salariés, mais visiblement il ne renonce pas à ce qui a été une de ses stratégies dont le résultat se solde par une confiance de 22%.

Nous devons donc nous attendre à une escalade de stratégie plus choquante de nature à développer la peur chez nos concitoyens et emporter un réflexe Pavlovien du choix du bulletin Sarkozy.

 

 43% des Français estiment que le président est le plus capable dans la lutter contre l’insécurité, et il faudrait que je crois qu’il n’utilisera pas se créneaux pour sauver son mandat.

 

La seule question que je me pose est de savoir s’il aura cette audace, cette manipulation de dernière heure d’un agonisant, car depuis le début de son mandat il n’a construit son succès que sur la sécurité y associant son nom et contraignant même tous les autres candidats d’enfourcher ce cheval, comme nous l’avons vu avec Valls au PS.

Je pense que les stratèges des partis ont du, tout comme moi, pesé cette possibilité, mais ceux qu’ils n’ont pas, ce sont les moyens dont dispose le président.


Il ne faut pas oublier que les forces de police sont dotées dorénavant d’un fusil d’assaut type snippers avec possibilité de sont usage pour l’auto défense et la libération de la voie publique ou d’espaces occupés.

Les résultats : Vague 3 - octobre 2011 - Le Baromètre de la confiance politique du CEVIPOF - CEVIPOF

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre - dans critique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche