Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 00:47

 

 

Plus la science progresse, plus les moyens de secourir ses semblables s'améliorent, plus l'intolérance se développe devant le risque.

Cela n'est qu'un phénomène psychologique des plus banals, ce sont les effets de seuils, sauf que depuis déjà quelques années ils ont donné lieu à des actions judiciaires qui ont imposer aux praticiens de faire signer des décharges en responsabilité.

Nous avons franchi par ce geste un seuil qui entame la confiance nécessaire en vers le corps soignant, même si nous savons que là comme ailleurs il y a des abus et des erreurs.

Nous sommes dans la conséquence du système de précaution et de la tolérance zéro qui sont deux imbécilités majeures tout juste bonnes à transformer tous citoyens en délinquants ou criminels, voie sur laquelle nous sommes,aidé en cela par des partis politiques du genre de celui du FN qui fait commerce de la peur, aidé également par des médias qui s'y illustrent pour faire de l'audimat, recevoir des pubs et au bout encaisser de la monnaie.

Voilà à quoi nous réduisons l'acte humanitaire et « sacerdotal » de soigner les autres.

Ceux qui sont attentifs au JT on pu écouter et mesurer une certaine continuité voir une accélération du traitement des faits divers sous le nouveau gouvernement (comme quoi aucun parti ne peut se passer du commerce de la peur).

Mais certaine évolution dans les sujets traités sont apparus, le viol fait moins recette s'il n'est pas barbare, mais les services de santé sont sollicités plus que d'autres. Chacun peut écouter sur les ondes ou dans les médias que l'information commence par les crimes, les vols, les viols tout ce qui est de nature à nous rendre optimiste pour la journée, mais c'est là le moins grave, le plus est l''encrage psychologique que cela opère chez tous les individus et l'aggravation de risques qui sont en fait minimes par rapport à d'autres qui se comptent par milliers. Au bout le citoyen se croit en permanence en danger et le moindre incident devient une affaire d'état qui déplace un ministre comme au meilleur temps du Sarkozisme.

Souvent face aux milliers d'informations qui circulent, au milliers de crimes , délits, erreurs, abus, imprudences, quel est donc le canevas qui poussent les rédacteurs à tous choisir les mêmes informations, que ce soit dans la presse, sur les ondes radios ou les JT.

Nous avons là un des encrages qui se retournent contre les hommes politiques, un encrage qui a enterré Sarkozy.

Il n'est pas normal que dans une société des plus sécurisé l'on entretienne la peur des citoyens au point qu'il finissent par faire des choix politiques, non en fonction des défies majeurs, mais face à une inquiétude exagéré dans une société où la population croît en même temps que la pauvreté et la misère.

 

Ainsi donc les dernières infos ont mis en avant la pilule 35, et tout dernièrement les deux plaintes contre X, celle des parents d'un bébé mort in vitro et celle d'un enfant supposé mort des conséquences d'une grippe.

La question pour moi est moins les plaintes déposées, il y en a des centaines pour des raisons des plus diverses qui ont trait aux services médicaux, mais quelle est la raison qui à poussé les rédacteurs en chef de faire de ces détails de la vie une information nationale reprise et traité d'une manière scandaleuse par les journalistes qui construisent autour de ce drame, pour ceux qui le vive, une histoire captivante pour les auditeurs.

 

Faudra-t-il a ceux qui portent secours faire une décharge, faudra-t-il à chaque naissance délivrer un certificat d'acceptation du risque de mourir. Mais propos peuvent vous paraître décalé dans une société ou les vols croissent en même temps que la pauvreté et la misère, mais il est important de comprendre certains facteurs déterminants.

Un, la morale n'est pas faite pour que les humains se laissent mourir de faim.

Deux, un miséreux qui 'est pas en mesure de voler pour survivre peut considérer qu'il appartient à la catégorie des légumes.

Il ne s'agit pas pour moi de faire l'apologie du vol, mais de faire comprendre qu'il y a des limites ou les hommes ne sont plus des humains que ce soit ceux qui se gavent au delà de l'humainement acceptable, comme ceux qui doivent se vautrer dans les poubelles, juste capables de profiter des restes.

Ainsi tous les jours les faits divers ont pour raisons de nous faire accepter cela et le dérapage est que pour une raison que j'ignore les services de santé sont mis en ligne de mire.

 

Une majorité des français ont voté pour le changement au moins dans ce domaine nous avons une continuité qui nous entraine vers une fascisation latente quand au hasard des discutions l'on saisit celles de monsieur tout le monde qui fonde l'opinion publique tant sollicité d'où il ressort, que si elle devait en l'état être des juges nous aurions des têtes décapitées à tous les coins de rue; et la terreur de la révolution ne serait qu'une amuse gueule par rapport aux cadavres que ferait la rumeur colportée par tous les médias y compris notre nouveau moyen qu'est le net.

 

Les médias trônent sans contre poids, la seule émission qui apportaient une analyse critique était Arrêt sur image, supprimé comme gênante. Quand je regarde les JT pour ne pas être coupé de ceux qu'avalent les citoyens et garder le contact, je suis effaré, comment des citoyens peuvent avaler autant de couleuvres, d'approximations, de rumeurs, d'amalgames, de polémiques. Il est impossible au travers de l'information distribué d'avoir une vision intelligente de notre société. Je n'ignore pas que la passion nous dirige, mais delà à en faire une technique d'aliénation mentale il y a un pas que des émissions comme Arrêt sur image ou des associations comme Cortex empêchent de franchir. Il serait de bon ton et de bonne intelligence pour les citoyens qu'elles recouvrent de l'audience nationale, car avec les chiens de garde encore en poste, les marchands de peurs ont encore de beaux jours. Je reconnais que je suis déçus que les socialistes y trouvent avantage, je pense qu'ils ont tord, nous avons vu le résultat sur la droite, d'avoir choisit comme support politique la peur, ils ont glissé vers l'excès pour ne pas dire entre ouvert la porte de la fascisation avec le vrai travail, au train où vont les choses c'est ce que devra faire le PS pour se faire réélire, des mauvaises langues diront que monsieur Valls y pense.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre - dans critique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche