Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 02:14

 

Le feu qui couve s’enflamme  dés que l’on souffle sur la moindre braise.

Je ne pense pas que l’auteur de cette vidéo soit le seul au monde à caricature le prophète, entre les histoires, les quolibets et autres ils y a des montagnes de gens pour se moquer de l’islam comme d’autres religions, et quand l’on est un peu attentif il y a toujours quelqu’un pour se moquer d’un autre.

 

Alors qu’elle est cette sacralité qui ferait que l’on ne peut pas s’opposer à une religion, que l’on ne peut pas en rire, que l’on ne pourrait pas la dénoncer comme un archaïsme pathologique.

D’avoir souffert de son obscurantisme les hommes y ont opposé la liberté d’expression. Pour cela nous avons des millénaires d’histoires,  d’histoire des religions, et elle est rouge de sang. Chacune au nom de la Sacralité a massacré les autres qui ne demandaient qu’à être respecté pour leurs cultures et leurs croyances. C’était la lutte des vérités absolues, celles que l’on inculque que l’on s’inculque pour se sortir du CLOAQUE.

 

Mahomet est-il sacré, non pas plus que vous ou moi, Dieu est il sacré non c’est un concept rassurant satisfaisant au besoin de croire, comme la loi du marché, comme le libéralisme ou le capitalisme.

L’homme à besoin de croire quand il ne peut saisir le monde qui l’entoure, c’est vital, mais cette croyance ne peut pas être aléatoire car le cerveau ne le supporterait pas.

Alors nous élaborons des mondes rassurants et déterminés qui façonnent des cerveaux bloqués évoluant lentement par à coup au fil des transgressions et confrontations générationnelles, et les gardiens du temple sont toujours là pour dire, qu’il ne faut pas remettre en cause les dogmes qu’ils soient religieux ou économique.

Pourtant regardons notre monde, RA à disparut, la cosmogonie Grecque aussi,  n’étaient-ils pas sacrés eux aussi, et leurs remplaçants monothéistes, que croient-il avoir découvert, une vérité absolue qui serait plus sacré que celles de leurs prédécesseurs qu’ils ont eux-mêmes transgresser pour imposer la leur.

 

Face à ce concert de sacralité la liberté d’expression serait telle plus sacré, pas plus elle est seulement une capacité inaliénable de l’humain, tous ceux qui cherchent à l’interdire ou l’encadrer finissent par développer des concepts criminogènes, ils tuent ou emprisonnent pour que les autres se taisent.

Cependant  nous savons que la liberté d’expression peut être blessante pour d’autres, nous savons que parler, dire et un moyen d’aliénation des autres également et nous ne manquons pas d’adjectif pour en marquer les divers degrés, endoctrinement, conviction, prosélytisme etc. Il y a donc un seuil de ce qui est acceptable ou non et il y a une démarche à avoir pour ne pas imposer aux autres ce en quoi l’on croit. Néanmoins chacun vie tous les jours que ce n’est pas comme cela que çà se passe et qu’il y a toujours débats et discutions au minimum, et c’est de ce jeux là que nait l’évolution de toutes sociétés. Ce ne sont pas les gardiens du temple qui la font évoluer, mais ceux qui transgressent.

 

Or la transgression ne peut pas être la règle générale, car nous ne pourrions plus rien édifier, elle sera donc mise à l’épreuve  de sa solidité et de sa valeur comme nouveau fondement qui a son tour générera ses propres transgressions. Sauf que cela demandait des générations tandis qu’actuellement les moyens de communications modernes font circuler les savoirs, les idées, les cultures, les philosophies, les peurs, les dogmes,  en même pas 50 ans des milliards d’informations sont disponibles et cela va  tellement vite que de véritable fracture se sont édifiés.

Sociale, intellectuelle, et culturelle l’interdépendance de chacune rend difficile une analyse sociologique et rend absurde la volonté de certains d’expliquer les événements qu’elles génèrent par  la désignation d’un responsable. C’est ce que nous faisons en permanence au travers de boucs émissaires et polémiques en tout genre, cela en est même un signe de la gravité de l’ignorance générale.

 

Ainsi cette affaire des caricatures de Mahomet, n’est qu’une exploitation voire une instrumentalisation d’une vidéo pour faire s’agiter les mouvements fondamentalistes en s’attirant la sympathie des pratiquants musulmans et de tous les religieux qui y voient un acte blasphématoire, et pour le moins irrespectueux des croyances d’autrui.

Comme un seul homme tous se sont jetés dessus et on répondu à la provocation en causant les morts que l’on sait. Une réponse d’une telle violence démontre pour le moins que l’ensemble des événements qui agitent les pays musulmans  sont entrain d’être redirigés via cette affaire de caricature pour renforcer les rangs des fondamentalistes.

J’ai eu l’occasion d’écrire que la victoire de al Quaida a été d’obliger les pays occidentaux à se « muret » et presque se transformer en dictature sécuritaire, cette affaire ne va que renforcer ce mouvement et développer des peurs paranoïaques et conforter ceux qui ne pensent qu’en découdre avec l’islam.

 

Nous voilà donc devant une perspective de nature explosive, non d’une guerre, peut être déclenché par Israël s’ils interviennent en Iran, mais « implosive » par des conflits communautaristes entre citoyens.

 

Nous aurions tord de penser qu’il s’agit seulement d’un problème de caricature, cette caricature n’est que la braise que l’on enflamme pour engendrer un incendie dont nous sommes nous même les incendiaires par le traitement de cet événement où tous les acteurs qui interviennent surenchérissent  dans le droit fil de ce qu’est devenu notre informations et nos débats, de l’instrumentalisations émotionnelles et de la polémique, nous allons donc vers le but recherché par ceux qui ont instrumentalisé cette vidéo.

 

Avons-nous le droit d’insulter les croyants, non, ont-ils le droit de nous imposer leur croyance pas plus. Pourtant c’est ce qu’ils veulent faire quand ils demandent de ne pas se moquer de leur prophète. S’ il y a des seuils à apprécier dans la raillerie, il n’y a pas d’autres exclusives que celles fixés par la loi et les conventions sociales.

Alors Charlie ebdo à raison de défendre son droit d’expression tout comme ceux qui combattent le fondamentalisme religieux, sauf si cela conduit  en fait à être instrumentalisé et à renforcer par là ceux que l’on veut combattre, comme cela est entrain de se passer.

Rien ne né du hasard et l’occident n’est pas irréprochable dans les événements qui surgissent, tant par son passé colonialiste que par sa suprématie économique source de nombreux ressentiments dans le monde musulman

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre - dans critique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche