Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 23:36

 

Nous lisons toute sorte de commentaires et entendons toute sorte de déclarations concernant le mouvement des forces de police, et c’est bien normal chacun regarde la situation avec son filtre est le mien est libéral humaniste tolérant de gauche anti capitaliste. Au moins je ne trompe personne mais ce n’est toujours pas facile à assumer quand une société se radicalise et se dogmatise.

Ne pas être des légumes.

Je précise cela car les citoyens, dont la société regardent l’existence avec leur filtre et souvent n’en ont pas conscience et pensent qu’il la regarde avec objectivité. Le fait d’observer un rejet global de la politique en lieu et place du rejet d’une forme de politique ou des partis qui la soutiennent crée un ensemble de confusion.  Faire de la politique c’est noble, c’est s’intéresser à son existence dans celle des autres et essayer de trouver un ensemble harmonieux pour que chacun si déploie chaque fois qu’il le pense nécessaire pour s’épanouir au milieu des contraintes que cela inclus. Du seul fait d’exister nous devenons porteur par éducation d’un modèle dans lequel nous sommes élevés personne n’est donc neutre ou objectif. L’on peut éventuellement prendre ses distances avec les partis et les syndicats, comme c’est le cas actuellement, mais pas avec ce que nous sommes devenus qui détermine toujours nos choix. Que nous soyons égoïstes, individualistes, altruistes ou communautaristes, le plus souvent un peu de tout mélangé suivant les situations, fait faire des choix politiques. Quand nous vivons en collectivité comme tous les peuples, même si l’on est égoïste l’on n’échappe pas à la collectivité qui forge nos décisions, et celles-ci convergents ou divergent, et les partis permettent de les rassembler par groupes presque « homogène ». Tout cela pour dire que les policiers qui ont décidé de manifester en dehors des « clous », pour prendre une telle initiative sont des personnages qui ont une vision politique des événements, même s’il le nie. Qu’ils puissent se démarquer des syndicats des partis est une chose, avoir une pensée politique en est une autre. Or, quand ils affirment ne pas vouloir que leur mouvement soit récupéré et qu’ils réclament une révision du droit de légitime défense, le soutien des citoyens, cela relève d’une pensé politique. Ce qui n’à n’ont pas peuvent se comparer à des légumes. Il faut donc arrêter avec cette expression à la con « moi je ne fais pas de politique ». OK, c’est bien tu es un légume, alors reste à ta place et ne va pas voter à droite, car généralement j’ai pu constater que tous ceux qui disaient cela, votaient à droite ou maintenant FN, comme un bof.  Alors est-ce que ce sera le cas de ces policiers qui ne veulent pas faire de politique ni du syndicalisme.

Quand l’on n’a pas le droit l’on prend le gauche.

Rien de tout cela n’empêche que les policiers aient le droit de passer outre le droit. Article 35 de la Déclaration des Droits de l'homme et du citoyen de 1793 non adopté : "Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs."  Reste à savoir si c’est le cas ?

L’on peut avec ou sans raison ne pas aimer la police, n’empêche qu’ils sont en tant que groupe social une portion du peuple que cela plaise ou pas.

Il est indéniable qu’il y a une mise en spectacle dans les manifestations qui ont suivi, signe d’une main invisible, si ce n’est d’une pensé politique. Il faut donc arrêter d’être naïf. Par ailleurs le gouvernement n’a pas cru bon d’interdire par la force ces manifestations, et l’on doit se féliciter de cela, il a ainsi évité de mettre de l’huile sur le feu et se faire affronter des forces de police entre-elles.

Si nous ne pouvons pas admettre des poids et des mesures différents, et bien il faudra que les salariés se souvienne de celle-ci, car si la droite et élu, elle l’a dit dans ses débats télévisés, le droit de grève sera limité et le syndicalisme politique affaibli. L’on comprend que Sarkozy, puisque c’est lui qui l’a dit, veuille que les syndicats deviennent des légumes pour la joie du patronat. J’espère que chacun voit déjà la relation. Les primaires sont également un moyen de court-circuiter les partis.

Mais je peux faire observer que les forces de police sont des employés de l’état, tout comme l’armée, et ceux des autres ministères, ce sont des fonctionnaires, dont la droite compte remettre en cause leur garantie d’emploi (ils seront embauchés sous contrat à durée détermine, comme à l’armée, sans en avoir les avantages. Curieux je n’ai pas entendu un seul commentaire se plaindre de ce mouvement des fonctionnaires. J’espère que les fonctionnaires ont compris, s’ils veulent être adulés par la population, il faut qu’ils travaillent jour et nuit et risquent leurs peaux (un peu de dérision n’est pas mortelle).

Au fond c’est plus sensible à la pression.

Sur le fond, récupération ou pas, orchestration ou pas la surenchère politico médiatique permanente sur l’insécurité en est la cause de cet événement dans sa globalité, sur fond de réalité concernant les ghettos qui sont en permanence ostracisé pour leur violence. Celle-ci croit en même temps que la mise à l’index, sur fond d’amalgame et de confusion par islamophobie et « arabophobie » (contrôle au faciès, prison pleine d’arabe etc.). L’analyse sociologique à été remplacée par une analyse ethnique, au point que certains réclament que les français soient sélectionnés suivant leurs origines, mais naturellement que pour les hors communautés européenne. Ainsi l’on aura des français algériens des français marocains, etc. et moi qui suis sur deux générations moitié italien, je suis un bon français. Des trous du cul ceux qui veulent cela. Même si cela me déplait, c’est ce qui se dit sous cape et ouvertement par le FN, et ce à quoi sont sensibles quelques décomplexé du LR. Tout ce que je viens d’écrire n’est pas nouveau cela dure depuis de nombreuse années et ne dépend pas du seul gouvernement actuel.

Si bien que dans une France ou la criminalité et délinquance à diminué comme dans presque tous les états européens (voir les tableaux), où également les effectifs ont diminué dans tous les pays Europe à deux exceptions (politique budgétaire identique) les citoyens cultivent la peur.  Ils ont eu beau défilé je suis Charlie ou moi pas peur, ils sont devenues plus sensible à une insécurité qui n’existe pas car elle est en diminution, et les forces de surveillance sont en augmentation par l’adjonction de forces privés, de vidéo surveillance et de services d’alertes. A croire qu’au lieu d’être utile cela concours à l’aggravation du sentiment d’insécurité, car çà s’entre choque également avec les dangers de la pollution, ceux de la production et ceux de la consommation.

Alors, je vais m’amuser un peu : il faut le dire, la société capitaliste, nous l’observons maintenant est une société qui fabrique des dangers pour l’homme, et les sept mercenaires du LR plus ceux du PS veulent l’aggraver. OK ! Je viens de faire de la démagogie facile, c’était tentant.

Mon ressenti et que l’ornière se creuse.

Il en ressort que les policiers n’échappent pas à ce ressenti, et il leur sert de perception pour analyser la situation qu’ils vivent. Le ressenti collectif n’existe pas, c’est comme l’opinion publique il est fabriqué. Un ressenti est personnel, il est aussi intime que le bonheur. Quand l’on nous affiche le ressenti des températures ce n’est qu’une connerie de plus, et cela donne lieu à des débats. C’est triste que l’émotion est remplacé l’analyse, nous en mourrons peut être tous. Je vais tenter une métaphore. A suivre ce qui façonnent l’opinion que ce soit pour l’insécurité ou les températures nous marchons à la queue leu leu comme les aveugles de Breughel, tous en se tenant par le pan de la veste (l’info)dans les pas l’un de l’autre nous creusons une ornière lentement mais surement, comme la rivière creuse son lit et s’enfonce dans des canions dont elle ne reçoit plus la lumière qui donne de la vie dans son eau.

Nous creusons notre tombe démocratique avec la pelle imaginaire d’un ressenti d’insécurité dont aucun homme politique n’essaye de nous dissuader stat à l’appuie. Certes il existe des fluctuations de certains secteurs qui baissent ou monte mensuellement cela fait partie de la pratique analytique pour cibler les secteurs où il faut agir. Ex les coups et blessures volontaires ont augmenté de 2%, à l’intérieur il y a celles faite aux femmes qui augmentent régulièrement depuis 1996 puisque l’on mène des campagnes pour qu’elles portent plaintes. Et en revanche, on trouve plus d’un quart de femmes parmi les mis en cause pour des vols sans violence. Les vols violents et vols liés à l’automobile sont presque systématiquement le fait d’hommes, très jeunes : les personnes mises en cause ont souvent entre 15 et 17 ans. Cela vous fait comprendre pour quoi le ministre parlait de sauvageons. Les actes anti sémites eux ont diminué de 5,3% et ceux anti-musulmans ont augmenté de 223%, et le racisme change de cible.

Toutes ces données analytiques sont nécessaires pour ceux qui gèrent ces problèmes. Sauf qu’elles font l’objet d’informations et débats permanents dans les médias. Les citoyens qui écoutent ou suivent cela se contente d’une mémorisation qui vient se cumuler depuis des années et nourrissent le ressenti. De plus beaucoup suivent cela sur le net, généralement un fait divers de leur région est vu autour de 14 000 fois.

Ce ne sont que quelques éléments de réflexion.

Vous avez noté que je n’ai pas parlé des attentats qui ont accru les homicides. Je ne sais pas si l’on peut considérer qu’ils sont la goutte qui a fait déborder le vase chez les fonctionnaires de police qui sont mis à toutes les sauces, mais pour le ressenti de la population ils ont accru le sentiment de dangerosité musulmane qui a rejailli sur les ghettos des cités où ils sont le plus nombreux en tant que catégorie sociologique et non ethnique.

J’ai essayé d’apporter quelques éléments d’analyses avec mon filtre pour ne pas contribuer à creuser l’ornière dans laquelle nous sommes maintenu et pataugeons grâce au LR et le PS dans sa continuité tiré tout deux par le FN. Celui-ci maintenant qu’il est relayé par ces deux partis se meut en défenseur du prolétaire puisque le terrain lui est favorable. Lui qui n’a cessé de souffler sur les braises, profitant de l’incurie économique des gouvernants plus attentif à la formation des profits, qu’à celles des citoyens des citées ghettoïsées. A si j’oubliai il y a eu le développement du sport, le foot en particulier. Ce que je ne sais pas c’est si un boulanger aura donné en échange un bout de pain à ces pratiquants sportifs. C’est peut être pour cela que faute de pain ils vont vendre de la drogue, sans forcément renforcer le trafic, mais en menant une guerre de territoire. Le cannabis est fumé régulièrement par 1,2 millions de français et 2, 4 occasionnels, la consommation est en diminution depuis les années 90 et c’est stabilisé à partir de 2000, avec une reprise du aux jeunes en 2015 L’on trouve les données sur le net.

Notre société avait un modèle social qui permettait à chacun de vivre convenablement, car il était défendu par des forces de gauche. Aujourd’hui celles qui ont gouverné le pays l’ont vendu au capital ou, si vous trouver le mot trop dur ou qu’il vous choque, aux économies néolibérales ou au libéralisme capitalistique pratiqués dans toute l’Europe, cela fait moins vieux ronchon.

Il n’y aura aucun changement tangible par la répression. Nous sommes en démocratie pour encore quelques temps, et le rôle de la police n’est pas de maintenir la misère. Et il faut arrêter de se masturber le cerveau avec des données analytiques que la plupart des citoyens sont incapables d’interpréter dans un conteste global.

Lien Eurostat. ec.europa.eu/eurostat/statistics-explained/index.php/Crime_statistics/fr

tableaux. http://www.agoravox.fr/IMG/docx/Effectifs_homicides_taux-.docx

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche