Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

1/Le libéralisme c’est comme la liberté çà n’existe pas ou plus exactement c’est un concept qui permet de dire en son nom ce que l’on ne veut pas subir des autres,.

Aujourd’hui il n’est qu’un vieux dogme éculé avec lequel l’on bassine le monde pour lui faire avaler une économie capitaliste qui détruit l’essence du libéralisme dans lequel les« dominants » assimilent le peuple à une monarchie et lui refusent le droit en tant qu’individu qui disposent de la liberté d’entreprendre de se constituer économiquement en groupement ou de vouloir fixer les choix économiques qui protègent leur intérêt individuel et collectif, et de vouloir gérer la création de monnaie..

S’il n’y avait pas de règles donc de possibilités de les transgresser nous ne serions que des « rats » dans un cloaque. C’est pour cela que le libéralisme ne peut se départir de la nécessité de ne pas nuire à autrui. Or par la compétition c’est toujours ce qu’il advient et à force de chercher à supprimer le dernier l’on finit par se suicider car un jour l’on devient l’ultime inexistant. Heureusement que le libéralisme ne fonctionne pas et qu’il génère son propre antidote. Mais pour l’instant il permet aux puissants d’imposer leur économie et leur finance.

 

2/Marx n’est pas mort mais il ne fut pas un visionnaire il observa et s’instruisit.
C’est notre sort à tous pour comprendre un monde complexe dans lequel la règle est encore un rapport culturel dominant /dominé de Bêta et non d’Alfa (lien) dont la fonction est de préserver l’espèce par la sélection du meilleur géniteur.
Le capitalisme n’est pas une fin en soit, il n’est pas inaliénable de l’humain, ce n’est pas lui le moteur de notre développement, le dire serait croire que nous disposons de toute la connaissance, or notre savoirs et nos savoirs ne dépendent que de la méconnaissance qui est la notre et dont dans sa bibliothèque y séjourne certainement l’avènement qui succédera au capitalisme.
Il n’y aura ni d’homme divin, ni génie, seulement des découvreurs dont l’on ne sait avec justesse comment s’enchaînent leurs désirs d’aller vers l’incertitude et que souvent nous attribuons au seul désir de possessions reformulées autour du capitalisme.
Le libéralisme n’emporte pas le droit d’exploiter autrui mais conçois que celui qui entreprend dispose des ses efforts.


 3/L’organisation des tâches et leurs répartitions structures des stratifications avec lesquelles se réalise l’estime de soi souvent motrice ou attractive d’un agir.
La comptabilisation de nos relations sont un moyen devenue finalité par l’organisation comptable qui transforme le travail en capital sur le seul critère subjectif d’échange qui sait choisit une règle commune aussi colonisatrice qu’est pu l’être l’occident religieux, sans constituer comme lui une vérité, mais un mode d’organisation culturel réformable, et les mathématiques si elles sont très utiles ne lui confère aucun caractère scientifique.
Les égyptiens avaient pour mesurer leur surface les crus du Nil, d’où est né le « nilomètre ».
Depuis il est bien passé de l’eau sous les ponts et le mètre s’étalonne avec un ordinateur atomique.
Rien ne nous empêche d’envisager que demain nous mesurerons notre travail non en monnaie ou en temps mais en ce qui en est sa valeur la plus juste, lejoule qui est la valeur de l’énergie consommé pour un travail.


4/Certes nous n’en sommes pas là, mais c’est seulement pour dire à ceux qui pensent que le capitalisme est incontournable ou inaliénable ; et que la vie doit se dérouler entre dominants Bêtas (liens) avec pour mesure le « capitalomètre » (lien) il nous reste bien plus de siècle que ceux qui nous séparent de l’Égypte.

http://ddacoudre.over-blog.com/pages/du-rat-a-moi-7607770.html

http://ddacoudre.over-blog.com/article-ce-plan-comptable-qui-nous-fait-l-europe-111330768.html

 cordialement.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche