Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 23:48


 

Jusqu’au bout de son mandat, notre président aura servit les siens. La mise en place d’une TVA sociale bénéficiera aux actionnaires, pénalisera la consommation et sera une privatisation rampante des activités santé de cet organisme vers des assurances privés et une augmentation des cotisations mutualistes. Car je serais bien surpris qu’au vu de la situation présente les rentrées fiscales de la TVA sociale  ne soient pas déroutées de ses buts.

 

Cette proposition est l’arnaque du XXI siècle, il s’agit de transférer environ 30% de cotisation vers  une TVA, sauf sur ceux de première nécessité, afin de ne pas faire peser la santé sur ce coût sur le travail.

Comment peut-on dans une société ou tout est basée sur la relation travail tenir de pareilles inepties.

Le monde entier vie sur la relation travail à l’exception des chasseurs, cueilleurs et pâtres qui n’habitent que dans les quelques  contrées du globe.

Il est vrai que pour les communicants il vaut mieux le dire comme cela que d’indiquer que l’on supprime les cotisations des employeurs, dans une société où la création de richesse leur a surtout profité depuis la législature de Sarkozy.

Fillion n’a eu de cesse de proposer des investissements créateurs d’emplois qui se sont soldés par un échec. Cette mesure n’en est qu’une énième représentation, un énième tour de passe passe qui comblera allégrement la suppression des niches fiscales et du bouclier fiscal.

 

Grave pour ceux qui ont la comprenette un peu lente, si nous ne pouvons pas comprendre son empressement à réaliser cette réforme, tant que le débat politique électoral est porteur sur ce sujet et sert de leurre, du fait que tous les candidats veulent redévelopper l’industrialisation par le retour des délocalisés.

Ce sera son dernier cadeau aux riches avant d’être balayé.

 

D’une part il est illusoire de penser réindustrialiser le pays par les relocalisations, les baguettes magiques c’est dans les contes de fées. S’il faut que je l’explique, c’est que certains y croient encore et je ne peux rien pour ceux-ci, ils sont irrémédiablement voués à être dupé.

La TVA se paie sur les produits finis de consommation. Les entreprises comme les citoyens sont consommatrices de produits finis et paient une TVA, elles incluent généralement le coût de ces consommations dans les fournitures du compte des charges, qui sont revendu aux clients TVA comprise. Celle-ci est différente de la TVA qu’elles récupèrent et reversent à l’état lors de l’achat d’un produit fini. Ainsi le consommateur paie la TVA facturée plus le % de la TVA des fournitures incluses dans le prix de vente or TVA.

 

Pour ceux qui l’ignoreraient l’entreprise est un lieu de production dans laquelle le coût de tout ce qui la forme et l’organise est revendu au client. L’entreprise est comme un filtre qui ne retient que les dividendes, tout le reste est revendu aux clients. Et les clients sont ceux qui disposent d’un revenu du travail qu’il soit des dividendes ou des salaires qui circuleront d’une activité à l’autre, et sur lesquels l’état lève l’impôt ou les taxes. Aujourd’hui nous pouvons y ajouter les revenus financiers qui viennent suivant les situations grossir les revenus des dividendes ou des salaires et des revenus de toutes les autres professions libérales. Ceux qui règlent l’adition sont les consommateurs sur la base des revenus du ménage familial, d’où qui le retirent.

 

En  conclusion il y a environ 28 millions d’actifs dont 26 millions de salariées il devient facile de comprendre qui va payer la plus grande part de la TVA sociale, comme les salariés payent la part de charges salariales des entreprises quand elles les incluent dans le prix de vente de leurs produits.

 

Ce transfert conduira à réduire le pouvoir de consommation des salariés puisque cela n’aura permis qu’à transférer les 30% de cotisation patronale sur le salaire par le paiement de la TVA, car il est le revenu de consommation.

Et si jamais ce dont je doute l’entreprise répercute la suppression de sa cotisation patronale sur ses produits, le salarié pourra donc avec un pouvoir de consommation amoindri par la TVA acheter un produit moins cher, ce qui ne lui permettra pas d’en acheter plus et sera un coup nul qui ne créera aucun emploi.

Seul ceux en direction de l’exportation offriront une création d’emplois si la capacité de sur production des entreprises exportatrices ne l’absorbe pas, et j’ignore ce que cela représente.

 

 Mais pour un gain aussi minime les risques que ces sommes disponibles aillent grossir les dividendes ou profit sont plus grands.

Dans ce cas les salariés consommeraient moins et les sommes mises a dispositions des entreprises n’iraient pas forcément sur une consommation ou un investissement créateur d’emplois.

Cette mesure n’a aucun intérêt pour relacer une consommation intérieure venant concurrencer les importations des pays d’Asies, peut-être dans l’agriculture qui bénéficiera à la fois de la suppression des cotisations et de l’absence de TVA sur les produits de première nécessité, mais ce n’est pas elle qui est créatrice d’emplois avec tout juste 3% de la population active pour 25% à l’industrie et 72% aux services.

 

Mais nous pouvons nous attendre si cette TVA  sociale se met en place à un glissement de ces recettes du budget de la sécu vers d’autres destinations comme cela fut le cas pour des taxes qui lui étaient réservés, les cotisations évitées cela.  La situation à venir va encore justifier une réduction des services de la sécurité sociale qui seront mis a la charge des mutuelles qui n’aurons d’autres alternative que d’augmenter leurs cotisations qui viendront réduire le pouvoir de consommation autre que de santé, dont les emplois resteront identiques.

 

Il est fort a craindre que l’assurance maladie deviennent un service minimum national et que les salariés les plus nantis se mutualisent ou recourent aux assurances privés.

Ainsi serait réalisé l’espérance mainte fois réitéré de voir les compagnies d’assurances accéder aux marchés de la santé publique comme elles tentent de le faire depuis les premiers états généraux de la sécurité sociale en 1976 organisé par Chirac premier ministre de VGE

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre - dans critique
commenter cet article

commentaires

électron libre 04/01/2012 11:50

Je souhaite la réélection de SARKOZY un super président qui s est battu sans faiblesse contre l inquisition de gauche nauséeuse abjecte et malodorante

en tous les cas il aura ma voix

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche