Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 02:26


 

"C'est à l'intelligence du peuple, c'est à sa pensée que nous devons faire aujourd'hui appel si nous voulons qu'il puisse rester maître de soi, refouler les paniques, dominer les énervements et surveiller la marche des hommes et des choses, pour écarter la race humaine de l'horreur de la guerre.

Extrait du discourt sur la Guerre et la paix de Mélenchon à Barbaste le 11 novembre 2013.

Il est difficile de faire mieux, j’évoque souvent l’intelligence du peuple dans mes articles surtout pour dire qu’il faut la nourrir de Savoirs, sans quoi elle reste très proche de ses instincts animaliers, dont j’ai écris que le capitalisme en était une représentation, un paradigme de l’homme préhistorique.

 Je dois reconnaitre qu’en disant qu’il faut nourrir notre intelligence de Savoirs, c’est ce qu’ont réalisé toutes les civilisations en instruisant de manière différencier ceux qu’ils considéraient aptes  à en bénéficier. Cela nous a donné les pires inquisitions, les pires dictatures d’élites pour s’achever sur la pire de toutes, la Shoah, dont l’on ne peut dire qu’elle fut conduite par des ignorants.

Les Savoirs, même s’ils nous ont offert l’époque des lumières et un voyage au centre de notre cerveau pour y trouver l’espace temps, le bing bang et le boson de Higgs ne sont pas une garantie absolue si l’on ne se persuade pas qu’ils sont une compréhension de notre existence racontant une histoire toujours inachevée. Il est dont acceptable de parler de l’intelligence du peuple, même quand il se compose en majorité « d’ignorants », car leurs instincts primitifs leur indiquera toujours, la voie royale pour les uns et la servitude pour les autres.

Nous en sommes toujours là. Ainsi ce discours de Mélenchon est un appel à en sortir, un pas de plus de sa part dans la suite de ceux qui l’ont précédé et offre un marche pied à ceux qui le suivrons, mais il se trouve contredit par l’opinion émise par la majorité des français qui glissent inexorablement vers la fascisation en guise d’intelligence, je m’en suis expliqué dans un article. http://ddacoudre.over-blog.com/article-des-fouilleurs-de-poubelles-aux-eboueurs-de-la-france-120753136.html.

Faut-il donc renoncer à interpeller l’intelligence du peuple, c'est-à-dire l’intelligence de chacun d’entre nous au moment où il semble que nous en disposions le moins. C'est-à-dire au moment où les effets néfaste du capitalisme longtemps caché sous le vocable de la loi du marché posent comme avenir irrémédiable l’appauvrissement d’une partie de la population.

Les médias ont peu  parlé du projet de Fillon pour 2017, mais il va poser les bases de cet appauvrissement de manière plus claire que la politique de l’actuel gouvernement, qui accroché à son dogme comptable des critères de convergences feront apparaitre au présidentielle de 2017 la folie « Fillonesque » d’une solution miracle au redressement de la France.

Pour être plus clair, il y a trois zones que l’on peut délimiter définit par Robert Castel.

  • La zone d’intégration qui caractérise les individus ayant une situation de travail stable et de relations sociales nombreuses ;
  • La zone de vulnérabilité combinant précarité et faiblesse des rapports sociaux ;
  • La zone de désaffiliation, caractérisé par l’absence de travail et de liens sociaux.

Actuellement la zone de stabilité s’amenuise du fait d’une perte de ressources essentiellement lié au pouvoir d’achat. Quand, comment, un grand nombre passeront épisodiquement ou irréversiblement dans la zone de vulnérabilité seule une étude des revenus peut l’indiquer, mais il est acquis que l’augmentation de la TVA y contribuera.

 Le plus drôle est d’entendre les employeurs s’en plaindre alors qu’ils la font régler par leurs clients.

La zone de vulnérabilité appelé pudiquement zone de flexibilité est installé depuis bons nombres d’années, le projet Fillon s’il abouti a des propositions d’allongement du temps de travail et de réduction des prestations chômages ente autre va très certainement y catapulter une bonne quantité de citoyens, comme cela existe déjà en Angleterre et en Allemagne.

La zone de désaffiliation s’accroit tous les ans, le meilleur indicateur est le secours catholique et les restaus du cœur, en dehors de ceux officiels, le nombre de bénéficiaires de la CMU ne cesse d’augmenter passant de 1.7 millions en 2010 à 4.10 à janvier 2013. Ces résultats conséquents des politiques uniformes menées par les uns ou les autres de France et d’ailleurs vont s’aggraver inévitablement.

L’intelligence du peuple le perçois à juste titre, mais leur ignorance les cantonne à choisir les solutions qui les enfoncent toujours un peu plus, tel le TCE (traité de convergence européen) qui est un étrangloir sans relance économique au niveau européen, ce qui fait défaut. Effectivement nous sommes en période de récession qui dure, car nous n’avons pas de prévision de croissance qui dépassent les 2%. 2% c’est à peu prés la marge d’erreurs de ces calculs pharaoniques qui ne peuvent être juste. Ainsi donc toute les discutions autour des taux de croissance actuel ne sont que du vent des blablablas politiciens qui nourrissent les médias et les faiseurs d’opinions.

L’on ne peut pas refuser à Fillon d’être intelligent et instruit, il envisage cependant une régression sociale organisé avec l’assentiment de la population au travers de débats et réunions autours de ses thèmes socialement régressifs assurant un redressement du pays.

C’est donc un homme intelligent qui dit qu’il faut gagner ce que l’on veut dépenser, il sera suivit en cela par les ignorants bien pensants, alors que l’existence humaine nous démontre en permanence et dans tout les domaines le contraire.

Les choses existent parce que nous les nommons, le boson de Higgs a été trouvé bien après qu’il ait existé dans la théorie standard des particules. Nous ne fabriquons pas une hache pour couper du bois, mais c’est parce que nous voulions du bois que nous avons élaboré une hache.

 Alors nommons l’avenir que nous voulons et nous le réaliserons, sauf que ce n’est pas l’intelligence du peuple qui est capable de cela, ce n’est pas elle qui nommera l’avenir qu’ensuite elle construira. A aujourd’hui l’intelligence du peuple sait dire ce qu’elle ne veut pas, mais est incapable d’imaginer un avenir autre que celui de coller à ses instincts innés, qui faute d’être les maitres quand tout est trop complexe à ses yeux, se chercher un maitre à suivre pour se confondre en servitude.

Nous n’apprenons pas que la république a commencé par le vote censitaire. Il n’est pas bon de rappeler que ce n’est pas le peuple qui a fait la révolution et que les citoyens en domesticités n’avaient pas le droit de voter, que ceux disposant d’un revenu modeste élisaient ceux qui allaient voter pour les députés à l’assemblé, car ils disposaient d’un revenu supérieure démontrant leur aptitude à faire forcément de bons choix.

 Mais alors comment trouver un avenir à construire dans un monde où la pensée unique est jalousement surveillée par les chiens de gardes qui inondent les médias  d’insignifiances quotidiennes qui empêchent toute réflexion en dispensant la parole des faiseurs d’opinions.

Que penser des citoyens qui adulent des stars et crachent sur leurs élites politiques est-ce là l’intelligence du peuple. Que penser de ceux qui adulent des présentateurs de JT qui dispensent de la médiocrité informative construite pour leur vider le cerveau et exciter leurs émotions grégaires et qui gagnent des millions.

 Ce n’est pas l’intelligence du peuple qui a pensé le libéralisme, si nous avions attendu après lui nous serions encore sujet de sa majesté. Cette même intelligence populaire veut réformer le capitalisme à 92%, et son ignorance au quotidien réalise les actions économiques qui permettent au capitalisme de durer et d’engendrer les maux dont ils se plaignent.

Alors pour éviter la guerre je ne parierais pas sur l’intelligence des peuples qui n’ont jamais su l’évité et l’on toujours subit.

Chacun dans notre société concours à son fonctionnement suivant le bonheur et la chance de sa naissance et des tiers qu’il côtoiera pour développer le mérite des efforts qu’il accomplira. En démocratie des hommes politiques se chargent de traduire la pensée de l’intelligence populaire, mais lorsque cette intelligence populaire est nourrie d’unicité il y a peu de chance que les différences soient autre chose que d’esthétisme. Alors c’est là que se placent les penseurs et les découvreurs, mais contrairement à Fillon il ne faut pas attendre d’avoir les moyens de réaliser ces pensés et ces découvertes, sinon elles ne verront jamais le jour. Il ne faut donc pas craindre d’être utopique, car elles trouvent un jour, comme le boson de Higgs, leurs réalisations.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ddacoudre - dans critique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • Le blog de ddacoudre.over-blog.com
  • : le monde dépend du regard que l'on porte. Cela emporte de comprendre que si un flux d'énergie qui circule sans but dans le cosmos donne la vie, tout ce que nous concevons atteint un seuil où tout s'écroule. C'est ainsi que si Un dispose d'une vérité absolue il peut se suicider, car c'est un mort vivant qui ne peut développer que la mort qu'il porte.......
  • Contact

Recherche